Activités principales

Les activités principales de la SCCN consistent à fournir des solutions de financement appropriées aux petites et moyennes entreprises du Nunavut qui ont besoin de 150 000 $ à 1 million de dollars en prêts ou en garanties. La SCCN n’offre aucune subvention ni aucun prêt-subvention et ne peut pas effectuer de prise de participation.

LA SCCN peut fournir les facilités de crédit suivantes :​

  • prêts à des entreprises;
  • garantie de prêts accordés à des entreprises par des établissements financiers;
  • offre d’obligations à des entreprises résidentes;
  • indemnisation d’obligations accordées à des entreprises résidentes par des sociétés de cautionnement

à concurrence d’un million de dollars pour une entreprise donnée ou pour toute entreprise connexe.

En matière de prêts aux entreprises, la SCCN offre des marges de crédit et des prêts à terme. Les marges de crédit doivent être renouvelées chaque année. En ce qui concerne les prêts à terme, la durée maximale pour un prêt est de cinq ans, tandis que la période d’amortissement, elle, peut aller jusqu’à 25 ans.

Les taux d’intérêt sont fixés au coût de l’emprunt auquel s’ajoute un facteur de rajustement en fonction des risques de 0 à 5 %. Le coût de l’emprunt est le tarif demandé par le gouvernement du Nunavut à la SCCN pour son crédit de fonds de roulement. Le taux d’intérêt qu’exige la SCCN à ses clients est le taux d’intérêt en vigueur le premier jour du trimestre lors duquel le conseil d’administration de la SCCN approuve une facilité de crédit, plus un facteur de rajustement en fonction des risques.

Les prêts de la SCCN sont structurés de sorte à permettre des flux de trésorerie solides grâce aux stratégies suivantes :

  • payer uniquement les intérêts pendant un maximum de trois ans;
  • n’effectuer des paiements que lors des périodes fastes du cycle économique;
  • remboursements progressifs;
  • ballons;
  • crédit-fournisseur.

Les types de projets de petites et moyennes entreprises dont la SCCN tient compte comprennent 

  • l’acquisition d’immobilisations;
  • les améliorations locatives;
  • la consolidation de dettes;
  • une garantie de soumission pour les entrepreneurs;
  • un fonds de roulement pour l’acquisition de stocks; et
  • un préfinancement ou un financement provisoire.